La Luzette : un projet de territoire identifié « expérience unique »

En 2016, Marie Bové lançait le Fond de de Dotation Valorem « Watt for Change » afin de promouvoir les énergies vertes dans les zones non-interconnectées. Un organisme d’intérêt général qui agit pour la protection de l’environnement et lutte contre la pauvreté partout dans le monde en soutenant des projets associatifs, véritables leviers sociaux sur les territoires. Avec la Fondation pour la Nature et l’Homme, un partenariat est né pour sensibiliser le plus largement possible aux initiatives environnementales en France comme à l’international pour engager la transition écologique de nos société et rendre chaque citoyen acteur.

Depuis le mois de mars dans le cadre de la loi Transition Énergétique, un débat public s’est engagé pour revoir la Programmation pluriannuelle de l’Énergie – PPE – pour la période 2019-2023. Associations, collectivités, entreprises, artisans, agriculteurs, experts ou simples citoyens… : tous les acteurs sont concernés. Des rencontres auront notamment lieu dans les territoires où les enjeux énergétiques sont particulièrement importants. Comme sur le Parc de La Luzette !

Identifié « expérience unique », la Parc éolien a piqué la curiosité de Marie Bové et Audrey Pulvar pour la Fondation pour la Nature et l’Homme ! Christian Vermeil, agriculteur à Labastide du Haut Mont et actionnaire du parc éolien de La Luzette les accueillait sur son exploitation avec notre président Pierre Lafragette pour leur parler du modèle participatif et citoyen privilégié lors de la construction du parc éolien. Un projet de territoire identifié  pour préparer la feuille de route nationale énergies 2019-2023.